Akhtala

Retour à Accueil


Akhtala 3.Complexe.Alentours.

Complexe

La forteresse d’Akhtala est construite sur une élévation rocheuse, dominée par les versants du canyon profonds sur trois côtés, ce qui lui offre une protection naturelle. Les endroits les plus accessibles, entre les falaises, sont renforcés de tours et de murs. La seule entrée de la forteresse se situe sur les côtés nord et est également protégée par une grosse tour de guet à moitié effondrée et des murs. Les murs et les tours sont construits en basalte bleuâtre avec le mortier de chaux.

La tour de guet (2) du 13e siècle est une construction à trois étages dominant l’entrée principale de la forteresse. Le mur d’enceinte (1) de la forteresse protège l’entrée nord du monastère, l’église principale St.Astvatsatsine (8), le plus grand bâtiment du monastère, son portique (7) avec une petite chapelle (9) où sont enterrés le prince Ivané Zakarian et son fils Avag, selon les historiens médiévaux Vardan Aréveltsi et Kirakos Gandzakétisi.

Au nord de l’église principale, il y a des ruines des cellules ou des pièces (3) et du couvent ou réfectoire (5), qui jouxtent le mur d’enceinte, qui abritaient probablement la garde de la forteresse. Les bâtiments à deux étages qui servaient aussi de fortification pour le mur à l’est avaient le toit en bois. Les murs conservés des bâtiments témoignent de la dimension de ces structures avec une salle et un dortoir. La structure avait un tunnel qui permettait d’accéder aux gorges, au bain (6) et aux dépôts souterrains.

Une église à une nef (4) du 13e siècle est située près de l’église principale, au nord-est du monastère. Le bâtiment comporte une abside semi-circulaire au mur est. C’est une conception de construction religieuse arménienne depuis les 5e – 6e siècles.

Alentours
Plusieurs fortifications, églises et chapelles des 10e -13e siècles, situées dans le village témoignent qu’Akhtala était un centre militaire et religieux important. En revenant vers la route, vous apercevrez sur votre droite, le monastère St.Yrordoutiun (St. Trinité) niché sur un rocher avec deux églises adossées, une chapelle, une grande salle et des pièces souterraines.

Les autres monuments d’Akhtala sont l’église Arakélots (Apostolique) ou St.Guévorg, la source du 13e siècle, construite sur l’emplacement d’un Vichapakar de l’Âge de bronze, deux églises et la chapelle Barseghian. Une chapelle russe, édifiée à la fin du 19e siècle, située au nord-ouest du monastère.