Amberd

Retour à Accueil


Amberd 1.Légende de la carte.Histoire.

Légende de la carte

1. Murs défensifs
2. Porte nord
3. Porte nord-ouest
4. Château
5. Entrée du château
6. Réservoir d’eau
7. Bassin de la forteresse
8. Chapelle
9. Bains
10. Église St.Astvatsatsine
11. Ruines des remparts et des autres bâtiments

Histoire

Ce site de l’Age de Pierre fut développé pendant l’Age de Bronze où la forteresse d’Ourartou protégeait les rois arméniens durant les époques romaine et chrétienne. Le site devint plus connu après la construction du château d’aujourd’hui, agrandi et reconstruit par leurs successeurs.

Certaines sources mentionnent que la forteresse Amberd, particulièrement, le château et une partie des murailles furent construits par la famille Kamsarakan au 7ième siècle comme résidence d’été.

Une lettre écrite par l’homme d’Etat et intellectuel Grogor Magistros Pahlavouni en 1050, qui était aussi archimandrite (Supérieur du monastère) d’Ani, mentionne que la forteresse Amberd appartenait à la puissante famille Pahlavouni au 10ième siècle. Les Pahlavouni rivalisaient avec la maison royale des Bagratouni pour le pouvoir et les Catholicos arméniens ( Chef de l’Eglise) étaient issus de leur lignée. L’église du site fut construite en 1026 par le prince Vahram Pahlavouni (inscription sur le linteau de l’embrasure nord), quand la forteresse était le siège durant leur pouvoir. Vahram fortifia aussi le complexe avec des murs de pierre plus épais et ajouta trois bastions le long du canyon abrupt d’Arkachan.

La forteresse Amberd, tombée aux mains des Séldjoukides, fut enfin reprise en 1196 par l’Amir Spassalar (commandant de l’armée arméno - géorgienne) Zakaré Zakarian qui était le général du roi géorgien Orbélian et la reine Tamara. Ensuite, la forteresse fut mise sous le règne des Zakarian comme propriété. Les Zakarian libérèrent la grande partie de l’Arménie, en donnant un nouvel essor de prospérité au royaume arménien. Plusieurs monastères, églises et châteaux furent construits et agrandis durant cette nouvelle époque d’or du royaume. Du 12ième au 13ième siècle, Amberd connut une gigantesque rénovation avec le renforcement de ses remparts, la reconstruction du château et la construction des bâtiments auxiliaires.

Amberd, acheté par le prince Vatché Vatchoutian en 1215, devint la résidence principale de la famille Vatchoutian jusqu’à l’invasion mongole et la prise de la forteresse en 1236. Amberd fut restauré par les Vatchoutian à la fin du 13ième siècle. Le prince Vatché et sa femme Mamakhatoune étaient aussi les donateurs des monastères voisins : Tégher, Saghmosavank et Hovanavank.

La forteresse, démolie dans l’époque Tamerlan à la fin du 14ième siècle fut abandonnée et négligée jusqu’au 20ième siècle. Les excavations ont été commencées en 1922. Certains travaux de reconstruction, particulièrement de l’église, ont été réalisés dans les années 1970. Malgré la restauration importante du complexe qui est toujours d’actualité, l’état des bâtiments, particulièrement celui de la citadelle et le château, est inquiétant.