Aréni

Retour à Accueil


Aréni1. Vinification.Circuit«Le vin d'Aréni»

 Vinification

L'exportation du vin arménien à travers le monde antique est mentionnée chez les chroniqueurs romains.

Selon les écritures d'Ourartou, le niveau de la viticulture arménienne fut développée bien avant le 8ième siècle avant J.C. Une cave de 2500 ans a été découverte sur Karmir Belour.

Le chroniqueur grec du 5ième siècle avant J.C. Xénophon écrit dans son récit «Anabase» ou «La marge du pays lointain» :

«Il y avait des boutiques de blé, d'orge, de légumes et de vin (probablement bière), fabriqué à partir de l'orge dans les grandes jarres.... La boisson, sans mélange d'eau, était très forte, avec un parfum délicieux et agréable au goût».

Le royaume arménien était un exportateur médiéval de vin dans les pays européens. Un document mentionne l'achat du vin arménien par le roi lituanien pour la Cour de Vilnious. Les vignobles furent désertés après l'exil forcé des habitants de la région à Ispahan en 1604. La viticulture de la région fut reprise au 19ième siècle, grâce aux vignes les plus résistantes.

Circuit «Le vin d'Aréni»

Les nouvelles entreprises ont été établies dans les années 90. Bien que le cépage soit «dans son enfance», ces entreprises vinicoles ont déjà des mentions internationales, particulièrement pour leurs productions Aréni Maran, Aréni Guédéon et Aréni du pays qui l'on compare aux vins de table français.