Excavations d'Erébouni

Retour à Accueil


Erébouni 13.L'agriculture ourartéenne.Flore.

L'agriculture ourartéenne

L'agriculture et l'élevage ont joué un très grand rôle dans la vie économique de l'Ourartou. Des canaux énormes ont été construits par les Ourartéens, dont quelques uns fonctionnent encore aujourd'hui. Les fouilles ont permis de découvrir qu'on y cultivait des plantes oléagineuses : le sésame, le pivot - des céréales : le blé, le millet, l'orge - des fruits : la pomme, la pêche, la noix, la grenade, la cerise, la prune et le raisin. Les pépins de raisin trouvés pendant les fouilles prouvent que dans le pays Aza, situé dans la plaine d'Ararat, étaient cultivées douze sortes de raisin: Voskéhat (Khardji), Mskhali (Ararat), Hatchabache et quelques variétés de raisin noir, cultivées encore aujourd'hui en Arménie. Les fouilles ont également montré que les Ourartéens aimaient la culture maraîchère: ils cultivaient la pastèque, les lentilles et le pois chiche.

Les sortes de céréales : le blé, l'orge, le millet, le froment et l'avoine, stockées dans les dépôts de la cita­delle, sont de production arménienne. L'Arménie était l'un des pays où, depuis des temps les plus reculés, on cultivait des plantes. Les inscriptions cunéiformes datant du 9ème siècle avant. J.C., les trouvailles archéologiques et leurs études en sont les témoignages. Les habitants du plateau arménien produisaient du blé de la farine et de la semoule, cuisaient du pain rond de millet et grâce à la fermen-tation de l'avoine et de l'orge fabriquaient des bois-sons alcooliques.

Il est étonnant que l'on trouve aujourd'hui, dans la région, sur les flancs de la colline Arin-Berd, d’une première variété d'orge sauvage qu'on utilisait dans la préparation de la bière ourartéenne.

Flore

Iris elegantissima ,
Amberboa moschata ,
Scorzonera papposa,
Tomanthea aucheri,
Xeranthemum squarrosum,
Centaurea carduiformis,
Centaurea depressa ,
Centaurea erivanensis et 3 espèces de Triticum

Blé sauvage (Triticum L.)

T. boeoticum Boiss.,
T. urartu Tum. ex Gandiljan*
T. araraticum Jakubz. *

*Les espèces T. Urartu ¨ T. araraticum ont été décou­ver­tes et étudiées pour la première fois en Arménie.

 

 Texte original est rédigé par l'Institut de Botanique de l'Académie Arménienne des sciences et Musée-Reserve historique et archéologique “Erébouni”. Edité par le Conseil National des Sites et des Monuments (ICOMOS/Arménie).
 

Share |