Musée d'Erébouni

Retour à Accueil


Musée d'Erébouni,Salle 3 - Vitrine d'expositions 17

Les boucliers,les casques et les carquois, les ceintures et les armures avec les inscriptions et les sculptures des taureaux et des lions, les détails de sculptures des arbres de vie, des soldats, des chars de la guerre, des dieux et des animaux mystiques, les cachets, les coffrets de pierre et d'os ornés de scènes de chasse et de sacrifice et les bracelets représentent le haut niveau de l'art appliqué et décoratif ourartéen.

La peinture murale était l'un des domaines les plus développés de la culture du royaume d'Ourartou et qui était caractéristique aux bâtiments monumentaux civils et religieux ourartéens. Le palais et les temples de la citadelle d'Erébouni étaient couverts de fresques multicolores et exceptionnelles dont la surface générale atteignait 2000m².

Les fresques ourartéennes ont une conception à un niveau, composée de séries successives divisées par des rubans verticaux ornementés. Les peintres de fresques fabriquaient les teintures naturelles et artificielles par les méthodes connues en Mésopotamie. Le noir, le blanc, le rouge, le bleu et le jaune étaient les couleurs prédominées dans les fresques ourartéennes. Il convient de dire que ce même bouquet de couleurs est aussi conservé dans la miniature arménienne médiévale.

Les deux monnaies de Milet (4ième siècle av.J.C.) et la monnaie romaine d'argent (1ier siècle av.J.C), ainsi les trois rhytons d'argent (5ième – 4ième siècles av.J.C.), découverts dans le site Erébouni représentent une grande valeur culturelle et historique. Ces valeurs témoignent qu'Erébouni n'a pas perdu son rôle important, même à l'époque achéménide après le déclin du royaume d'Ourartou (de Van) au 6ième siècle av.J.C. jusqu'au début des pouvoirs des Ervandides. La ville d'Erébouni n'a pas été désertée complètement. Pendant les siècles suivants, elle a été repeuplée et a pu persister jusqu'à aujourd'hui, se présentant au monde comme berceau d'Erevan. Il est à noter que sur la liste des villes les plus anciennes du monde, Erebouni-Erevan s'avère plus ancienne de 29 ans que la ville éternelle Rome (782 av.J.C.). 

Share |