Garni

Retour à Accueil


Garni 3.Les Murs de La Forteresse.Construction des Murs.

Les Murs de La Forteresse

Le mur cyclopéen en pierre, défendant l'entrée du nord de la forteresse, avait deux mètres d'épaisseur, forjeté par des pierres à l'extérieur. Le mur original avait de 12 à 14 mètres de hauteur. Aujourd'hui il ne reste que 2-4 mètres de pierres merveilleusement charpentées. Il a été remonté des blocs cyclopéens sans mortier et attachés par des «crampons »de fer scellés avec du fil. C'était une technique de construction qui a atteint sa perfection pendant l'époque Romaine. Se basant sur ce fait, certains supposent que les murs de la forteresse ont été remontés dans la période Romaine.

En effet, cette technique avait été implantée dans le Proche-Orient, et les premières pierres du fond du mur ont été posées au 3ième siècle avant J.C. La majeure partie du mur a été détruite pendant l'invasion perse au 7ième siècle, puis fut reconstruite au 10ième siècle. Sur le mur de l'entrée figurent des détails médiévaux découpés.

Construction des Murs

L'art de construction avait été déjà perfectionné depuis l'Age de Bronze, quand des murs cyclopéens se construisaient autour des villes et des forteresses. Ceux-ci étaient construits d'immenses blocs de pierre et s'appelaient cyclopéens. L'expression « mur cyclopéen » est habituellement réservée aux civilisations anciennes. A l'époque hellénistique, la signification fonctionnelle des murs cyclopéens a acquis des éléments d'art. Comme preuve, nous pouvons citer les murs blanchis de la ville d'Artachat, construits au 2ième siècle avant J.C.

Les murs de Garni, remontés par une technique romaine, ont conservé leur vue originale. C'est un mode de construction, constitué de grosses pierres non équarries, simplement entassées et sans mortier. Les murs de Garni ont résisté depuis 500 ans contre des invasions successives. Aujourd'hui, les murs ont été reconstruits, et une grande porte d'accès a été installée.
 

Share |