Route de la Soie: Goris

Retour à Accueil


Goris.Région Goris

1. Goris ancien
2. Église St.Grigor Loussavoritch
3. Monument «Sept sources»
4. Monument aux morts de la Deuxième guerre mondiale
5. Monument «Cloches»
6. Maison-musée d’Axel Bakounts
7. Galerie d’art de Goris
8. Musée des traditions de Goris
9. Centre esthétique des enfants de Goris
10. Mémorial de Zoravar Andranik
11. Centre de culture

Goris

La ville de Goris (25000 habitants) est mentionnée dans les sources historiques comme Korès, Kiorès, Kuris et Zanguezour. Depuis 1870, elle était le chef-lieu de la province Elisabétopol de l’empire russe qui fut déclarée comme ville en 1885. Goris est situé sur une vaste vallée de la rivière Vararakn (mentionnée aussi au nom Goris) qui partage la ville en deux parties : rivières l’est et ouest. La ville s’étend dans la vallée à 1400m d’altitude.

Goris était un site d’habitation depuis l’époque préhistorique. A l’époque ancienne, la population locale vivait dans les villages troglodytiques. Selon les sources différentes, il y a plus de 10 000 cavernes dans la région Goris. Pendant les excavations des sites archéologiques, il a été découvert la poterie en céramique datant de l’âge du bronze et du cuivre, des outils, des armes et plusieurs objets faits en obsidienne et en basalte.

La ville ancienne fut située sur la rive gauche de la rivière Goris, au pied des versants nord-ouest de la montagne Khout. dans le passé historique, Goris était un village dans la province Haband de Siounik. Certains rechercheurs identifient la ville Goris au village Gorou ou Goraïk, mentionné chez le chroniqueur du 13ième siècle S. Orbélian.

L’une des famille riches arméniennes Mélik-Housseinian fut installée à Goris au 17ième – 18ième siècle. La nouvelle ville fut fondée sur la rive droite de la rivière en 1870 quand elle fut déclarée le chef-lieu de la province Zanguezour, selon un règlement administratif de l’empire russe.

Région Goris

Le relief de la région Goris est splendide, avec ses hautes montagnes, ses sommets en forme de pyramide, ses gorges et cols vertigineux, ses cavernes et grottes. La région est découpée par les vallées profondes des rivières de Vorotan, Goris Dzorachèn, Khendzoresk, Aghsou, Khoznavar et Tatev à 200m de 800m de profondeur. Le point culminant de la chaîne de montagnes Ichkhanassar est le volcan éteint Mets Ichkhanassar (3 550m d’altitude) où est situé le lac Sev à une altitude de 2 700m.

Rédaction du texte original fait par le Ministère de la culture d’Arménie/ ONG ICOMOS- Arménie.