Erevan: Gorge du Hrazdan

Retour à Accueil


Visite de la ville d' Erevan : Gorge du Hrazdan.

Visite de la ville d' Erevan : Gorge du Hrazdan

L'excursion à pied à travers Erevan commence depuis le pont Haghtanak (victoire) qui conduit à la rue Astafian (rebaptisée rue Abovian en 1920). Cette longue artère traversant la ville du sud au nord et reliant le centre ville à Nork, fut fondée en 1856. Autrefois, la rue Astafian débutait dès l'entrée nord de la forteresse d'Erevan d'où venait son premier nom : Krépostnaïa (rue de forteresse). Quelques structures de pierre du 19e siècle, accrochées aux parois de la falaise, témoignent du passé historique de la ville.

De l'ancienne ville, il ne reste guère que le Karmir Kamourdj (Pont rouge) (1) qui enjambe la rivière Hrazdan. Il fut construit au Moyen Âge et reconstruit après le tremblement de terre en 1679. Ce dernier, franchissant les gorges du Hrazdan, était autrefois le seul lien avec la Vallée Ararat. Il s'appelait à la fois le Pont rouge (à cause de sa pierre rouge) et Khoja Plav, du nom du donateur de sa reconstruction en 1679. Le pont fut reconstruit aussi en 1851. Le pont à double arc mesurait 80m. de longueur et 11m. de hauteur, bordé de deux côtés de petits canaux pour le système d'irrigation de l'eau.

La ville s'étend sur les deux rives de la gorge du Hrazdan, cette dernière a une signification vitale pour la ville depuis toujours. Sur la falaise opposée, vous pouvez voir à quoi ressemblait la ville ancienne. Les bâtiments de tuf noir et rouge avec les balcons en bois sont le résultat d'un projet des années 80 de restauration de la ville ancienne. Ce secteur de la ville s'appelle «Dzoraguiough» où est située l'église St.Sarguis (2) et le musée de Serguei Parajanov (3), un beau bâtiment surplombant les versants de la gorge.

A votre droite, le grand bâtiment avec un signe de Noy au-dessus était la forteresse d'Erevan (4) qui fut construite par le Persan Frahad Pacha en 1582-1583. Elle était le siège des Khans perses et se composait d'un palais, des garnisons et d'une mosquée. Après la prise de la forteresse par les forces russes en 1827, une église russe (St.Pokrov) fut construite sur les structures de la mosquée, et le palais devint la résidence pour les nouveaux gouverneurs.

La forteresse est connue pour un autre événement historique : la Première de la pièce «Le malheur de l'esprit» du dramaturge russe éminent Alexander Griboédov qui s'est déroulée dans la forteresse, en présence de l'auteur.

La garnison de la forteresse d'Erevan fut déplacée dans nouvelles casernes du village de Kanaker (aujourd'hui un quartier d'Erevan) en 1864, à cause de l'état défavorable du complexe. La forteresse fut achetée par Nersès Taïrian, le marchand de la Première Guilde en 1865. L'église St.Pokrov fut démolie au début du 20ième siècle, quand une autre plus grande église russe (Nikolaïev) fut construite au centre d'Erevan.

Dans l'ancienne forteresse, Taïrian lança une production de vin en 1877 et à partir de 1887 celle de cognac à l'aide de son ami, le peintre H.Aïvazovsky. En 1899, l'Usine fut achetée par Nikolaï Choustov. Aujourd'hui, l'Usine organise des visites de dégustation de vin et de cognac et des visites dans les caves souterraines voûtées.

La collection du Musée d'Erevan (5) permet de découvrir la vie et les périodes de la ville d'Erevan.


Rédaction du texte original faite par le Comité national du Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS/Arménie).