Karahoundj

Retour à Accueil


Karahoundj 7.Nom.Est-ce Stonehenge arménien ?

Nom

L’origine du nom est ignoré. Pour son identification, il n’existe ni témoignage, laissé par les anciens habitants ni d’écrit, réalisé plus tard. D’aussi loin qu’on se souvienne, le site portait le nom de «Guchoum Dach», nom turc signifiant «Armée de pierre», probablement parce que le complexe ressemble à une armée de soldats quand on l’observe de loin. En 1980, le nom turc fut littéralement traduit en arménien : - Zorats Kar. Le nom «Karahoundj» est donné par l’astrophysicienne Elma Parsamian qui a remarqué l’identité entre le nom du village de Karahoundj, situé le plus près du complexe, et celui de Stonehenge, un monument connu en Angleterre qui a été associé à l’astronomie ancienne.

Le nom «Karahoundj» est intrigant. C’est un nom composé, ayant deux racines : «Kara» (de pierre) et «houndj» dont le sens est ignoré comme le deuxième élément «henge» qui est aussi inconnu dans l’appellation anglaise de «Stonehenge». Le mot «houndj» pourrait être «poundj» signifiant «bouquet» en arménien ancien (donc «le bouquet de pierres ou collection de pierres).

Les noms interchangeables Karahoundj et Stonhenge ont été employés pour le site, certains même utilisaient : «Stonehenge arménien».

Est-ce Stonehenge arménien ?

La plupart des gens connaissent Stonehenge en Angleterre, mais il y en a beaucoup d’autres dans le monde, dont les plus connus sont en Europe ( particulièrement en Ecosse, en Irlande, en Islande, en France et en Bretagne). On peut trouver plusieurs «henges» comme dans le Grand Nord (en Suède), ainsi que sur les côtes sud de l’Afrique. Leur appellation nous intrigue toujours par leur grande «coïncidence».

L’un d’entre eux, dans les Hébrides, s’appelle Calnish. La première partie «kali» peut se rapporter au «kari» arménien, et la seconde «nich», à l’ancienne forme du «nechan» arménien qui signifie «signe». Une ville près d’un autre site mégalithique en Angleterre se nomme «Carnac», mais en ancien français, c’était «carnich», qui ressemble à l’arménien pour «signe de pierre» : appellation arménienne «Kar-nechan», signifiant «signe de pierre».

Les supporters de «Stonehenge arménien» avancent comme point de vue que les Arméniens étaient les premiers astronomes. Les autres indiquent la théorie acceptée : les cultures mutuellement exclusives furent développées dans les différents points du monde et durant la même époque, donc Stonehenge est unique dans la culture ancienne anglaise, comme Karahoundj en Arménie, et ceci ne dévalue absolument pas l’importance de chaque site.

Peu importe l’âge du site, que ce soit Zorats Kar ou Karahoundj, un site religieux et commémoratif ou un site astronomique, recrutant les étoiles ou créant le calendrier, puisque les pierres y sont disposées depuis des siècles lointains, méritant de faire partie de la liste du patrimoine mondial.