Khor Virap

Retour à Accueil


Khor Virap 4.Enceinte de la ville : Collines.1ière Colline.Quartiers.Pièces de monnaie d'Artachat.Sceaux.

Enceinte de la ville : Collines

La citadelle de la ville fut entourée par deux murailles d'une épaisseur de 2.6-3.5 m. qui assuraient une double défense pendant les attaques. Elles avaient plus de 10 milles m. de longueur dont 5 milles m. ont déjà été excavées en 1970-1986. La muraille intérieure qui était commune pour toutes les collines, fut disposée à une hauteur de 20-25 m. et les murs de la citadelle sur une altitude 50-55 m.

1ière Colline

Cette colline, située au nord-est, est le plus lointain secteur du complexe. Pour y accéder plus facilement, il faut emprunter la route du cimetière, du côté nord du parking. La colline est excavée entièrement. Elle avait exceptionnellement une signification stratégique et défendait l'entrée nord de la citadelle. Les remparts, encerclant la colline, ont une forme triangulaire. Pendant les excavations, on a découvert les rues nord-est et nord-ouest de la colline, la place triangulaire, des demeures, des fonderies, des forges et des ateliers d'armurier auprès des remparts et la place, dont on peut voir les structures sur les photos prises de l'espace. Il a aussi été découvert 3000 flèches et lances, des épées, des poignards, une statue en marbre, des poteries et des objets en verre, des articles ornementaux en métal.

Quartiers

Chaque colline de la ville avait une distinction différente. La 5ième colline était un secteur résidentiel. Les excavations ont découvert les ruines de grands fourneaux, des habitations et des archives privées. Les structures des bâtiments intacts font penser qu'un bureau de douane et un marché ont existé sur cette colline.

Les collines 7 et 8 furent peuplées par des couches moyennes de la population : citoyens simples et artisans. Ici, on a découvert des ateliers de poterie et de chaux, des articles d'art en métal et des objets en verre.

Artachat était l'un des centres de commerce connus dans le monde antique. Selon la carte, dessinée par Peutinger en 1265 [Figure 1] , Artachat avait d'étroites relations commerciales avec l'Iran, la Mésopotamie, des villes méditerranéennes orientales et de l'Asie Mineure, des villes grecques sur la côte de la Mer Noire et d'autres centres commerciaux du monde antique.
Pièces de monnaie d'Artachat

Les pièces de monnaie de la dynastie d'Artachès et celles d'or, d'argent et de cuivre des autres villes commerciales, excavées à Artachat, témoignent de son importance comme étant un grand centre commercial. Les pièces de monnaie, frappées à Artachat, présentent un grand intérêt. Elles ont une inscription grecque : « La capitale Artachat ».

Sceaux

Environ 8000 types de sceaux (180 avant J.C.- 59), découverts à Artachat, particulièrement sur les 5ième et 8ième collines, présentent une valeur exceptionnelle dans la recherche de l'histoire commerciale et économique arménienne. Dans deux archives découvertes, on a trouvé plusieurs sceaux dont 30 avec des inscriptions et des monogrammes en araméen et en grec.

Rédaction du texte original faite par le professeur Jorès Khatchatrian, Directeur du Département de l'ancienne archéologie de l'Institut d'archéologie et d'ethnographie de l'Académie des sciences arménienne.