Route de la Soie: Letchachène

Retour à Accueil


Letchachène:Population de Letchachène.Rite d’enterrement.Artéfact.

Letchachène

Le village de Letchachène est situé sur les versants nord des montagnes Guéghama, d’où il domine son alentour. Le site archéologique de Letchachène se trouve à l’est du village qui est l’un des sites archéologiques les plus importants en Arménie et dans tout le territoire de l’ex-Union soviétique. La nécropole ancienne (environ 800m x 100 m. de surface) est découverte dans les années 1950, après la chute des eaux du lac Sévan. Le fort cyclopéen et les vestiges de la ville sont situés sur les collines, au bout nord de la nécropole.

Population de Letchachène

Grâce à l’étude minutieuse des objets découverts pendant les excavations des fouilles archéologiques, nous pouvons avoir une idée complète sur les métiers pratiqués à Letchachène. Les recherches assurent que le site de Letchachène fut fondé à la fin du 4ième millénaire avant J.C. et fut changé en fort au milieu du 3ième millénaire. Selon les fouilles archéologiques, la ville de Letchachène avait un système des rues droites, bordées par les habitations circulaires et rectangulaires de deux côtés. La population de la ville s’occupait d’agriculture, d’élevage du bétail, de menuiserie, de pailletage, de ferronnerie et de poterie.

Malgré l’identification de la culture de Letchachène à celle de Kour-Araxe, les articles découverts dans la nécropole ont une valeur unique et originale, particulièrement la cérémonie rituelle d’enterrement.

Rite d’enterrement

Les tombes excavées (environ 800 dont la plupart sont des cistes) dans la nécropole représentent une collection exceptionnelle de la culture de l’Âge du bronze. Les rites d’enterrement sont particuliers à Letchachène. Dans les sépulcres, on a découvert des chars ou des charrettes, avec des squelettes des bêtes de trait, ainsi des objets de grande valeur.

Probablement, les défunts riches furent enterrés toujours sur les chars ou les charrettes, et en une position particulière qu’on dirait c’est un voyage vers la vie d’outre tombe. On a révélé des charrettes à deux roues et des chars à deux roues, faits en bois de chêne endémique et avec des gravures. Parmi les chars identiques découverts dans le monde, ceux de Letchachène sont les meilleurs.

L’enterrement des chevaux avec les défunts est un témoignage de grande importance sur le haut niveau de l’élevage et l’ apprivoisement des chevaux en Arménie ancienne.

Artéfact

Les objets de valeur, excavés à Letchachèn sont : les statuettes des taureaux en bronze, le grenouille en or et d’autres vingt-cinq objets en or, créés dans les milieux du 2ième millénaires avant J.C., avec l’or de Zode (Région Guégharkounik). La céramique multicolore, pointillée et ornementée , créée plus tard, vint remplacer la poterie noire polie.
Les objets en bois, ainsi que les articles d’usage quotidien : la cuiller, la louche, la coupe, le seau, la table etc., donnent une image sur la vie de l’époque.

L’une des découvertes les plus importantes c’est l’inscription cunéiforme du roi d’Ourartou Arguichti I où il mentionne sa victoire concernant la prise de la ville d’Ichtikouni. Certains rechercheurs pensent que Letchachène et Ichtikouni sont les mêmes villes.

Les objets excavés à Letchachène sont exposés à l’Ermitage (Saint Pétersbourg) et au Musée d’Histoire de l’Arménie.

Rédaction du texte original fait par le Ministère de la culture et ONG ICOMOS/Arménie.