Maténadaran

Retour à Accueil


Maténadaran:Miniatures.Stand 2-side 4.

Aux 14ième – 16ième siècles, l'école du Vaspourakan représente un courant unique dans l'art de la miniature arménienne. Les miniatures du Vaspourakan recèlent néanmoins des particularités stylistiques. Leur composition et le traitement de certaines scènes sont soumis au tracé linéaire sans figuration de profondeur. La ligne devient le principal moyen d'expression et elle acquiert de la vivacité grâce à l'emploi de couleurs pures et vibrantes. L'absence de perspective se trouve ici comme accentuée. La figuration plate et les scènes disposées en frise sont caractéristiques de cette école.

L'art de la miniature arménienne a connu aussi une prospérité dans les communautés arméniennes de la Diaspora, notamment en Crimée, à Constantinople, à Tbilissi et à Nouveau Joulfa. Plus tard, aux 18ième– 19ième siècles la miniature arménienne cède son rôle principal dans l'art après l'extension de l'Imprimerie, le développement de la gravure et de l'art du portrait.

Miniatures

10. Résurrection et Ascension,
L'Évangile, 1319, miniaturiste
Vardan, Maténadaran, MS 7456,
pg.8a
11. Quatre Évangélistes, L'Évangile,
1338, miniaturiste Melkhizadak,
Maténadaran, MS 4813, pg.5b
12. Noce de Cana, L'Évangile, 1391,
miniaturiste Tséroun,
Maténadaran, MS 8772, pg.7a


Le texte et les images sont accordés par l'Institut de recherches des manuscrits Mesrop Machtots.
 

Share |