Maténadaran

Retour à Accueil


Maténadaran:Miniatures.Stand 3-side 2.

Le scribe et l'enlumineur travaillent ensemble, mais c'est le scribe qui intervient avant l'enlumineur qui réalise l'original (le texte) du manuscrit en laissant des espaces libres pour être complétés par les miniatures de l'enlumineur. Les feuilles copiées et enluminées formaient un livre par fascicule à 6,8 ou 12 pages. Avant ou après la reliure, on composait un colophon (note finale d'un ouvrage) destiné à donner des informations aux lecteurs sur l'époque et le lieu de la création du manuscrit, le scribe, le miniaturiste, le commanditaire, parfois on peut y lire les événements politiques de l'époque et d'autres informations. Dans les manuscrits, on remarque aussi des colophons, écrits plus tard par les nouveaux propriétaires et les restaurateurs ou leurs détenteurs.

Les scribes et les enlumineurs arméniens ont donné le meilleur de leur art pictural, dans ces riches manuscrits qu'il fallait préserver à tout prix au sacrifice de leur vie. Malgré une perte importante, c'est grâce à eux que les manuscrits somptueux et les colophons uniques sont conservés aujourd'hui.

Miniatures

4. Les Évangélistes, L'Évangile,
13ièmesiècle, Cilice, Maténadaran,
MS 9422, pg.161b
5. L'Évangéliste Luc et Apôtre
Pierre, L'Évangile, 1992, Siounik,
Maténadaran, MS 6292, pg.102b
6. Colophon, 1292, scribe Momok,
Noravank, Maténadaran, MS
2848, pg.147b


Le texte et les images sont accordés par l'Institut de recherches des manuscrits Mesrop Machtots.
 

Share |