Maténadaran

Retour à Accueil


Maténadaran:Miniatures.Stand 3-side 4.

La peinture médiévale en général, et particulièrement la miniature, se caractérisent par les proportions de canons possédant des principes et des règles définies. Il était difficile pour les artistes de s'exprimer avec une grande liberté dans les cadre de ces règles rigides médiévales, mais celles-ci avaient aussi une influence positive, puisque le canon lui-même est inspiré et familiarisé avec les principes acquis (iconographique, métaphorique, religieux et artistique). Sans sortir des canons de l'art médiéval, les artistes les plus doués ont su les élargir considérablement et donner à leurs peintures un dynamisme d'expression et de nouvelles tendances.

L'artiste médiéval avait sa propre conception : l'image n'était qu'un but pour lui, mais un moyen d'exprimer et reproduire les sujets décrits dans le Saint Livre.

Miniatures

10. Jugement dernier, L'Évangile,
13ième- 14ième sièles, Artsakh,
Maténadaran, MS 316, pg.11a
11. Pages manuscrites, L'Évangile
des Huit peintres, fin du 13ième
siècle, Maténadaran, MS 7651,
pg. 79b et 81a


Le texte et les images sont accordés par l'Institut de recherches des manuscrits Mesrop Machtots.
 

Share |