Route de la Soie: Moz

Retour à Accueil


Moz:Le site de l’Âge du bronze .Moyen âge.

Moz

Le Site de Moz, fondé à l’Âge du bronze est situé sur la rive droite de la rivière Arpa, dans un endroit couvert de forêts, et avec un climat doux et favorable pour l’habitation. Moz était un centre important de commerce et d’artisanat dans l’époque médiévale. La désertification de l’endroit due à la disparition de la végétation somptueuse et des forêts.

Aujourd’hui, il n’existe presque rien de Moz historique. La ville prospère d’autrefois, étant l’une des stations importantes de la route de la soie arménienne fut ensevelie sous une couche de cendres lors d’une éruption. Le site n’existe plus, pourtant la route serve toujours d’une liaison entre l’Iran et la Géorgie pour les «caravanes» modernes.

Le site de l’Âge du bronze comprend des tombeaux (excavés par l’archéologue Hasmik Israélian en 1978-1979) et une partie d’une vaste nécropole (essentiellement l’Âge du fer), située à 2-3km. vers l’ouest de Moz. Dans les tombeaux, on a découvert des enterrements en paire, des squelettes humains carbonisés, des squelettes des chiens. Les branchages brûlés furent trouvés près des tombeaux.

Les récipients en terre et en céramique, des objets en obsidienne et en bronze furent excavés dans le site. La couleur et la forme des récipients permettent aux archéologues de révéler leur date : début du 2ième millénaire avant J.C.

Moyen âge. A l’époque médiévale, Moz était un centre connu de commerce et d’artisanat. Il avait quelques milliers habitants au 7ième-8ième siècles. Le site fut démoli par un séisme en 735 et fut enseveli sous une couche de lave lors d’une éruption. Après la destruction de la ville de Moz, Eghéguis devint le centre de Siounik et de la famille Orbélian.
Moz est mentionné dans l’Histoire de Stépanos Siounétsi martyrisé. L’historien médiéval Kirakos Gandzakétsi écrit :

«Le Maître David consacra Stépanos comme évêque de Siounik à la demande des princes Kourdi et Babkèn. Après le règne de l’évêché durant un an, il [Stépanos] fut tué par une femme de mœurs légères de la ville de Moz. Son cadavre fut mis dans le palais Arkaz, ensuite fut enterré dans le monastère de Tanapat. Stépanos Vertueux apporta l’écriture à l’évêché de Siounik, il établit trois classements pour les évêques arméniens.

«Un certain prêtre, appelé Noé vit une vision où Stépanos avec sa poitrine ensanglantée était debout devant le Sauveur et disait : «Vois, mon Maître, ton jugement est le plus juste». En avertissant la colère prochaine aux prêtres, il leur demanda de prier. Alors, ils virent qu’une obscurité opaque, venant du Ciel enveloppa les frontières de Moz et la terre trembla durant quarante jours. Dix mille personnes furent ensevelies [du séisme] et depuis ce jour-là, cet endroit fut appelé Vayots Dzor (Vallée de souffrances). Les reliques de Stépanos peuvent guérir ceux qui ont une douleur et qui sont malades, ou bien ceux qui cherchent l’intercession d’un homme béni».

Les articles de l’âge du bronze et médiéval, révélés du Site de Moz sont exposés dans le Musée régional à Eghegnadzor.

Texte rédigé par le professeur Onik Khenkikian. Rédaction du texte original faite par le Ministère de la culture et ONG ICOMOS/Arménie.