Momik: Noravank

Retour à Accueil


Noravank 6.Histoire.Noravank et Momik.Complexe.

Histoire

Bien que Noravank soit considéré comme un complexe médiéval, unique surtout pour son environnement naturel pittoresque, selon les témoignages, il serait un endroit de culte depuis des temps les plus anciens. Le monastère fut construit sur l'emplacement d'une église plus ancienne (13-14 siècles), il rassembla les chrétiens, les religieux et les hommes politiques éminents de l'époque. Noravank fut également l'endroit où un grand nombre d'hommes politiques et d'artistes très connus de l'Arménie médiévale vécurent, travaillèrent et y furent enterrés.

Noravank fut fondé (à proximité de Kapan) par l'évêque Hovhannes, l'abbé de Vahanavank, qui, devenu le chef du diocèse de Siunik, en 1205 déplaça son évêché à Noravank. Pendant les deux siècles suivants, Noravank s'élargit et connut un épanouissement, grâce aux activités déployées par les princes Orbélian, régnant à Siunik. Il devint le centre religieux important de Siunik et le sépulcre des Orbélians.

En 1238, le monastère fut pillé par les Mongoles, mais plus tard, grâce à l'accord signé entre Agha Khan et prince Elikoum Orbélian, la région retrouva sa paix, ce qui, à son tour, permit de reconstruire le monastère et de déployer une activité prospère jusqu'aux invasions de Tamerlan, à la fin du 14ième siècle. Noravank fut un centre culturel important de l'époque, étroitement lié aux centres religieux et éducatifs comme l'université de Gladzor, le monastère de Tatève, etc. Grâce aux Orbélians, le monastère fut également au centre des événements politiques. Le grand homme politique, religieux et culturel, Stépanos Orbélian, l'auteur de l'ouvrage ''L'histoire de la région Sis'' (1299) déploya ses activité à Noravank.

Noravank et Momik

L'histoire du monastère est étroitement liée à l'œuvre de l'architecte et sculpteur éminent de l'Arménie médiévale Momik (1250?-1339)

Momik commença à créer en tant que miniaturiste en Cilicie, où il étudia l'art gothique tardif des croisés. En 1286, Stépanos Orbélian l'invita à Vayots Dzor, où il trouva la renommée d'un grand sculpteur, créant particulièrement des Khatchkars (Croix en pierre).

Momik fut l'architecte et le sculpteur de l'église Surb Astvatsatsine (1321) (Sainte Mère de Dieu) d'Aréni. Ses bas-reliefs fins ornent la façade du portail de la cour de Noravank. Momik sculpta des khatchkars pour les deux complexes, à Surb Astvatsatsine (Sainte Mère de Dieu) d'Aréni et à Noravank. Ces Khatchkars restent uniques du point de vue esthétique et stylistique.

On admet que son dernière œuvre fut l'église - mausolée (Bourthélashène) à deux étages Surb Astvatsatsine (Ste Mère de Dieu), se trouvant à la partie Sud-est de Noravank, les deux bas-reliefs sculptés sur les murs des cotés occidental et oriental du complexe et le khatchkar très simple, se situant au sud de la construction, qui lui sert de pierre tombale.

L'église St.Stépanos, le bâtiment principal du complexe, est coiffée d'une coupole (le tremblement de terre de 1840 détruisit la coupole). Elle est reliée par la seule entrée occidentale avec le gavit, reconstruit en 1261 par l'architecte Siranès, sur l'ordre de Smbat Orbélian. En 1321, la construction fut détruite à la suite d'un tremblement de terre et la restauration serait confiée à Momik qui alors aurait déjà terminé les travaux de l'église d'Aréni.

Le tremblement de terre, en 1931, causa de graves dégâts au complexe de Noravank. Dans les années 1948-1949, la toiture de la mausolée à deux étages et les faîtes des murs furent restaurées. Les travaux de restauration initiés au début des années 1980 touchèrent leur fin en 2001.

Complexe

Le complexe de Noravank comprend la mausolée Surb Astvatsatsine (1339) (nommée aussi Bourthélashène), l'Eglise Surb Stépanos Nakhaveka avec sa cour, l'église Surb Grigor, le sépulcre de Stépanos Orbélian, les vestiges des chapelles et des constructions médiévales, le bureau moderne et la salle.