Erevan: Place de la République

Retour à Accueil


Visite de la ville d'Erevan : Place de la République.

Visite de la ville d'Erevan : Place de la République

La place de la République (Hanrapétutian Hraparak) (17) constitue l'élément principal du plan d'Erevan, projetée par l'architecte et urbaniste Alexandre Tamanian en 1924-1936. Son plan général de la nouvelle ville remplaça celui de Astafiév de 1856.

Tamanian et ses collègues transformèrent le visage de la ville : d'une ville régionale elle devint une grande métropole avec des édifices imposants nouvellement bâtis. La conception architecturale de Tamanian avait pour objectif d'impressionner par ses édifices massifs. Ces bâtiments imposants font contraste avec ceux du secteur plus ancien de la ville qui impressionnent par leurs façades finement travaillées, leur élégance simple et leurs détails remarquables.

La place de la République portait autrefois le nom de Lénin où était dressée sa statue immense (sculpteur : S.Merkourov, architecte N.Parémouzova, L.Vardanov), qui fut démontée après l'écroulement de l'Union Soviétique.

Les cinq bâtiments de la place, construits en 1920-1950, confèrent une originalité à l'ensemble. A droite, se trouvent le Bureau de Poste (18) et le Ministère de la Communication et du Transport. A côté, le Bâtiment de Gouvernement 1 avec sa tour de l'horloge (19), conçu par Tamanian où est situé le Bureau du Premier Ministre. La façade incurvée du bâtiment, percée d'arcades combine les lignes classiques et les motifs traditionnels arméniens. La conception du bâtiment monumental est allégée par le mariage des tufs marron et crème ouvragés.

L'autre bâtiment de la place est le Musée d'Histoire de l'Arménie et la Galerie Nationale (20). La façade blanche du bâtiment est percée d'arcades qui sont remarquables par leur symétrie. Le premier étage est construit par l'architecte Tamanian où est installé le Musée d'histoire de l'Arménie avec l'une des plus riches collections au monde d'objets préhistoriques arméniens et d'Asie Mineure. Les étages supérieurs, destinés à la Galerie Nationale, ont été ajoutés plus tard. Elle dispose d'une riche collection des œuvres de Rembrandt, de Titien et d'éminents artistes russes et arméniens. La petite salle philharmonique d'Arno Babadjanian, voisine au n°2 de la rue Abovian n'a conservé que sa façade du 20ième siècle. Les Musées de la Littérature, de l'Art et du Moyen-Orient se trouvent derrière le bâtiment.

A gauche, est situé le Bâtiment de Gouvernement 2 (21), où est installé le Ministère des Affaires étrangères. Observez sa façade sculptée, dont les frises autour des fenêtres sont inachevées, à la différence de celles richement ouvragées du bâtiment opposé : bâtiment avec la tour de l'horloge. A votre gauche, se trouve le dernier bâtiment de la place : ancien hôtel Arménia (22).

Précédant l'imposant édifice du Musée d'Histoire, le bassin aux multiples jets d'eau (23) est un des hauts lieux des promeneurs, le soir surtout, il attire les habitants de la ville pour son spectacle «eaux, lumières et sons». Le bassin fut rénové en 2007 et équipé par une haute technologie audio-visuelle.


Rédaction du texte original faite par le Comité national du Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS/Arménie).