Spitakavor

Retour à Accueil


Spitakavor 7.L'histoire.La tombe de Garéguine Nejdeh (6).Légende de la carte.

L'histoire

Le monastère Spitakavor St.Astvatsatsine (Vierge blanche) est situé à 13 km au nord du village de Glodzor dans la région Vayots Dzor. Souvent, on l'appelle Spitakavor de Vernachène à cause du village Vernachène qui est le site le plus proche du monastère. Le monastère est composé de l'église, du gavit, du clocher et de l'enceinte. Le nom Spitakavor (blanc) du complexe est dû aux matériaux de construction : calcaire blanc taillé. D'après les inscriptions conservées sur les murs, l'unique église du complexe St.Astvatsatsine fut fondée par le prince Eatchi Prochian. Après sa mort (1318) la construction fut achevée par son fils, le prince Amir-Hassan II en 1321.

Les vestiges de la forteresse Boloraberd (Prochaberd) sont conservés au sommet de la colline environnante. Dans le site on peut voire des ruines d'une petite basilique, construite probablement sur les structures pré-chrétiennes.

Le monastère Spitakavor St.Astvatsatsine fut un centre important culturel, érudit et religieux de Vayots Dzor. Dans son passé historique, le monastère avait résisté aux envahissements des tribus turkmènes Qara-Koïounlou et Ak- Koïounlou, qui après la défaite des Mongoles ruinaient et pillaient la région. Après la fermeture de l'université Gladzor (1340), Spitakavor devint le principal foyer culturel de la famille Prochian, qui connut une prospérité importante sous la direction du diacre Avagter, dans la deuxième moitié du 15ième siècle.

Lors des intrusions de Tamerlan, les Mongoles pillèrent le monastère, ruinèrent le gavit, détruisirent les enceintes, brûlèrent les bâtiments de service. Depuis le monastère ne fut plus reconstruit. Mais l'église fonctionna jusque l'exode des Arméniens, réalisé par Chah Abbas, en 1604.

La tombe de Garéguine Nejdeh (6)

Le complexe monastique Spitakavor eut une nouvelle évaluation en 1987, après avoir abrité les reliques du célèbre commandant, l'homme d'état et politicien Garéguine Nejdeh .

Garéguine Nejdeh (Ter-Haroutunian) naquit à Nakhitchévan en 1886, dans le village de Keznoute. Il participa aux côtés du général Andranik aux guerres balkaniques et à la Première Guerre Mondiale, dans la Légion des Volontaires arméniens lors de l'offensive turque. Il eut un grand rôle dans la lutte de libération nationale. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, Garéguine Nejdeh tâchait de réaliser son projet de libération de l'Arménie des forces turques et soviétiques. Mais il fut arrêté à Moscou par la police soviétique en 1944 comme “un traître de la patrie”. Garéguine Nejdeh mourut dans un goulag sibérien dans la ville Vladimir. Ses cendres sont transférées secrètement en Arménie et sont abritées dans la cour du monastère Spitakavor St.Astvatsatsine.

Légende de la carte

1. Entrée
2. Eglise St.Astvatsatsine
3. Gavit
4. Beffroi
5. Structures
6. Tombe de Garéguine Nejdeh