Tsaghats Kar

Retour à Accueil


Tsaghats Kar 2.Groupe de monuments oriental du monastère Tsaghats Kar.Église St. Nechan (1).St. Karapète (2).

Groupe de monuments oriental du monastère Tsaghats Kar

Les constructions du groupe de monuments oriental du complexe sont relativement bien conservées. Selon Stépanos Orbelian, les bâtiments furent construits en 1041 par le supérieur Vardik, comme il est mentionné dans les inscriptions conservées dans le complexe.

Église St. Nechan (1)

La petite église voûtée St. Nechan , est située au nord-est. Elle a d'énormes khatchkars sur sa façade occidentale. L'église fut construite à la même époque que l'église St. Karapète (1041), par le supérieur Vardik. La chapelle, élevée sur le gavit de l'église, les khatchkars joliment sculptés à ses deux côtés et la niche à doubles arcs forment le second étage. L'entrée à deux étages mène vers une salle étroite sans étage, qui fut la construction initiale.

St. Karapète (2)

St. Karapète (Jean Baptiste) est une église à coupole, cruciforme à l'intérieur, qui fut également construite par le supérieur Vardik. Dans ses quatre angles, l'église possède des sacristies. Le bâtiment est richement décoré à l'intérieur comme à l'extérieur. Les ornements artistiques devant l'autel sont identiques à ceux qui sont conservés au temple des 6-7ièmes siècles de Peteghni, à proximité d'Erévan (Région Kotaïk). La coupole est appuyée sur les voiles des angles du carré central. Des niches voûtées sont faites dans les murs,.

L'inscription, conservée sur le mur nordique mentionne:

«Christ, fils de Dieu,Fais nous grâce, comme tu l'a fait aux brigands, les témoins du ton crucifiement. Moi, le père Vardik, le serviteur de St. Karapète, j'ai décidé de servir une messe dans mes 5 églises par an, à l'occasion de la fête de St Sarguis. Que ceux qui violeront ma volonté soient maudits. Que ceux qui la réaliseront soient bénits par Dieu».

Dans les hauts-reliefs il y a une série de symboles, dont quelques uns représentent les donateurs ou les armoiries des victimes de la guerre du 5ième siècle. Le haut-relief de l'entrée principale sud est richement travaillé, on y voit des vignes, des grenades, ainsi qu'un bélier dans les griffes d'un aigle à ailes déployées (armoiries des Prochian), tandis que la façade nord représente un duel entre un lion et un taureau (armoiries des Orbelian). Les encadrements de la fenêtre sur le mur est sont très remarquables.