Erevan: Rue Tsarskaïa (aujourd'hui rue Arami)

Retour à Accueil


Visite de la ville d'Erevan: Tsarskaïa (aujourd'hui rue Arami).

Visite de la ville d'Erevan: Tsarskaïa (aujourd'hui rue Arami)

La rue Arami (ancienne Tsarskaïa nommée ainsi en l'honneur de la visite du Tsar Nokolaï I, d'Erevan, en 1837) croise celle d'Abovian. En 1919-1921, elle portait le nom Arami à la mémoire du Ministre d'Intérieur de la Première République Aram Manoukian. Dans l'époque soviétique, elle fut rebaptisée «Spandaraian». Depuis les années 1990, la rue porte le nom Arami.

Comme la rue Buzand (Behboutovskaïa) était l'une des rues les plus somptueuses de la ville avec ses bâtiments de «Belle Époque arménienne» du 19ième siècle. Beaucoup de ces bâtiments sont démolis pour la rénovation moderne de la rue. Pourtant il est vivement conseillé de visiter les deux trésors de l'ancien Erevan, conservés jusqu'aujourd'hui dans cette rue : la « Maison rentable» des Afrikian au style d'Art Nouveau et l'Atelier du sculpteur de khatchkars.

Passez l'Ambassade de Géorgie et prenez la première rue à droite. Au coin de la rue on voit une belle maison avec une tourelle semi-circulaire au premier étage, au style de B. Mehrabian : Maison de Fadeh Tadévossian (28). Suivez la rue et vous verrez la «Maison rentables» des Afrikian (27). C'est un grand bâtiment, décoré de sculptures splendides des animaux, des nymphes et des per­son­nages mythiques : Léa, Cygne etc.

Regagnez la rue Arami et tournez à droite, allez jusqu'au premier carrefour. A votre gauche vous verrez le petit Atelier du sculpteur de khatchkars (29) où le maître et ses apprentis œuvrent en gardant les traditions séculaires arméniennes de l'art de khatchkars et en lui donnant une nouvelle possibilité de s'épanouir. Regagnez la rue Abovian.


Rédaction du texte original faite par le Comité national du Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS/Arménie).