Route de la Soie: Oughtassar

Retour à Accueil


Oughtassar.

Oughtassar

Oughtassar est un site archéologique important, un grand champ de pétroglyphes sur le mont Oughtassar (Mont du chameau), situé à environ 17.5 km. au nord-ouest de la ville de Sissian. On n’y accède qu’à l’aide d’une voiture tout terrain et pendant la bonne saison ( la meilleure saison est de mi-juillet à la fin du mois d’août).

Plusieurs symboles («itsagir» ou «lettres de chèvre») ont été taillés sur des centaines de kilomètres dans les champs de pierres du mont Oughtassar. On peut les trouver aussi sur les parois rocheuses des montagnes arméniennes : la montagne Tseghouk ( Mets Karakhatch), la chaîne de montagne Vardénis et auprès des sources des rivières de Eghéguis (Montagne Vardénis), d’Arpa (Mt. Khatchassar) et de Vorotan (Mt. Davagioz) etc. L’altitude, l’iconographie et l’emplacement de ces sites ont une caractéristique commune : situés à une altitude de 3000-3300 mètres et près des lacs glacés.

Le site d’Oughtassar est situé autour du petit lac glacé du cratère d’un volcan éteint depuis la période du pléistocène. Le lac peut être recouvert de glace pendant toute année et la neige ne fond jamais complètement, les pierres gravées affleurent et font un écrin au petit lac.

La quantité et l’évolution des gravures font penser que le site a été peuplé des milliers d’années auparavant, depuis l’ère paléolithique (12 000 avant J.C.)

Les habitants des ères postérieures (période chalcolithique et l’Âge du Bronze) ont continué à graver sur les pierres, en exprimant leur prouesse et leurs convictions. La plus grande variété et nombre de gravures remonte à cette époque et à l’Âge du Fer inférieur, après qu’elles furent abandonnées, sauf quelques gravures faites par les bergers solitaires pendant les pâturages d’été sur le sommet de la montagne.

Pétroglyphes. Les pétroglyphes d’Oughtassar représentent des gravures taillées sur les pierres volcaniques noires et grises à l’aide d’instruments de pierre. En général, les pétroglyphes d’Oughtassar sont considérés comme des monuments commémoratifs, reflétant la vie et la prouesse des défunts. La flore et la faune sont représentées dans toute leur richesse, avec des dessins humains et d’animaux, des cercles, des spirales, des points, des lignes et d’autres formes géométriques et abstraites.

Les gravures rudimentaires sont étonnantes, ayant une origine mystique et reflétant les traditions, les émotions, les convictions, les défaites et les victoires des ancêtres. La plupart des dessins représente des scènes de chasse et de lutte d’animaux, de personnes cultivant la terre et des scènes de danse.

Les gravures représentent plusieurs animaux (sauvages et domestiques) : chèvres, mouflons, gazelles, cerfs, chevaux, sangliers, loups, chiens, chacals, léopards, ours, tigres. On y remarque les chasseurs avec les lassos, pièges, arcs, flèches, lances, javelots ; les charrettes et les traîneaux, tirés par les bœufs. Le bétail, les bergers et les chèvres sont prédominés sur les gravures. Il est intéressant de constater que l’on n’y remarque pas de dessins d’oiseaux.

Sur les gravures d’Oughtassar il y a aussi des symboles astrologiques, y compris le Bélier, l’un des signes du zodiaque et des calendriers rudimentaires où sont taillés des croix, servant à déterminer le temps et quatre cercles pour les saisons. Les éléments géographiques y sont aussi représentés : rivières, lacs, sources etc., les corps et les phénomènes astronomiques : Soleil, Lune, étoiles, constellations, ciel, bolides, comètes et éclairs.

Il y a des gravures plus compliquées qui représentent des scènes de chasse, de cérémonies avec deux ou plusieurs figurines. Les autres scènes, gravées plus tôt, représentent probablement une lutte ou une chasse célèbre, ou des figurines taillées qui seraient les dirigeants de la commune.

Les autres sujets sont sociaux dans leur nature, représentant des actions qui se passent autour d’une figurine centrale de la société ou des actes rituels.