Zvartnots

Retour à Accueil


Zvartnots 10.La pierre cunéiforme de Rusa II.Cadran solaire de la cathédrale.

La pierre cunéiforme de Rusa II

L'obélisque en basalte, installé en face du musée, est la pierre cunéiforme du roi d'Ourartou Rusa II, qui mentionne la construction d'un canal de la rivière Hrazdan (Ildaruni) et les offrandes sacrifiée à cette occasion.

Rusa II (le roi d’Ourartou 680-640 avant J.C.) avait hérité un gigantesque pays, mais affaibli à la suite des guerres durables. Rusa II fit un effort important pour le développement du pays, en lançant des projets énormes de construction. Il fonda plusieurs villes et construisit des chemins, des canaux et des aqueducs à travers du pays d'Ourartout. L'un des canaux le plus connu porte son nom jusqu'à aujourd'hui. Dans l'inscription du roi Rusa II, il est mentionné l'importance du site de Zvartnots :

« Au dieu Khaldi, à son Seigneur,
Rusa, le fils d'Argichti, écrivit
cette inscription.
Par la puissance de Khaldi,
Rusa, le fils d'Argichti, dit :
La vallée de Kuralini était
une terre vierge,
rien n'y était,
quand Khaldi ordonna
et je fonda ce champs de vigne,
je fonda un champs
de blé,
je fonda une nouvelle ville,
je construisis un canal de la rivière Ildaruni,
je le nomma Umenchini.
Quand la vallée de Rusa
fut irriguée par le canal,
un petit agneau fut sacrifié
au dieu Khaldi,
un mouton à Khaldi,
un mouton au dieu Téchéba,
un mouton au dieu Chivini
un (sacrifice ?) au dieu Anuki.
Quand le courant d'eau coula,
un petit agneau fut sacrifié
au dieu Khaldi,
un mouton à Khaldi,
un mouton au dieu Téchéba,
un mouton au dieu Chivini
un (sacrifice ?) au dieu Anuki.
Rusa, le fils d'Argichti est un roi puissant,
le roi de l'Univers,
le roi de Biainili (Ourartou),
le roi des rois, Souverain de la ville de Touchpa.
Rusa, le fils d'Argichti dit :
Que les dieux Khaldi, Chivini,
Téchéba (tous les autres dieux)
n'épargnent pas son nom,
sa famille
et sa race,
soit un Biainilien, soit un ennemi,
celui qui renversera cette inscription
celui qui supprimera le nom,
celui qui l'enterrera sous la terre,
celui qui la jettera dans l'eau,
celui qui dira à un autre : « C'est ma
construction »,
celui qui la donnera à un autre,
celui qui supprimera le nom
et écrira le sien. »

Cadran solaire de la cathédrale
Le cadran solaire est situé à côté de la pierre cunéiforme de Rusa II, avec une inscription : « Priez le Dieu qui pense à vous ». Les cadrans solaires sont typiques pour les églises arméniennes. Regardez les lettres arméniennes, découpées sur la partie intérieure du cadran. Chaque lettre arménienne a une valeur numérique : d'une à douze, commençant du côté gauche.

Les cadrans solaire arméniens étaient très simples, pourtant ils étaient un instrument assez précis : l'ombre d'une tige, éclairée par le soleil, indique l'heure de la journée. L'ombre tourne avec le soleil, quand il change sa position dans le ciel. Pour qu'un cadran solaire soit précis, sa tige doit être installée sous un angle égal à la latitude de son emplacement.
 

Share |